Archive

juin 2018

Naviguer

Le temps du rêve des aborigènes d’Australie

Dans ce chemin dont on ne connaît consciemment ni le commencement ni la fin, il n’y a aucune certitude, il n’y a que des croyances. Pour le croyant, seule sa propre croyance est « vraie » et est synonyme de « réalité ». Ce à quoi l’on croit, au moment où l’on y croit, existe; il ne peut logiquement en être autrement. Ce qui me plaît – tout comme jeter un regard dans la réalité…

pink shoe over a water hole

Ce qui compte est l’inverse de tout ce qui est comptable et complètement lié à ce qui est racontable. En marchant l’autre soir, après la pluie, j’ai regardé…